Visite de François PATRIAT à Joigny le 29 mai 2008

Publié le par Ensemble, assurons l'avenir de Joigny

François PATRIAT, Président du Conseil Régional de Bourgogne, est venu à Joigny le jeudi 29 mai 2008, pour soutenir la nouvelle majorité à l’occasion des départs du Groupe Géographique et de Stypen de notre cité maillotine.

François PATRIAT fait de beaux discours
mais savez-vous quelle est la réelle situation financière de notre Région ?

Les augmentations d’impôts d’hier se payent encore aujourd’hui !!!

En 2005, la Bourgogne battait tous les records en augmentant les impôts des ménages de 50 % et ceux des entreprises de 75 %.
D’ailleurs, ne voyez-vous pas une ressemblance avec la nouvelle majorité de notre ville qui augmente dès son arrivée les impôts locaux !
Les recettes fiscales supplémentaires sont prélevées chaque année sur les entreprises et ménages bourguignons.
Il est donc utile de rappeler cet état de fait puisque, non sans une certaine malhonnêteté intellectuelle, François PATRIAT ose parler en séance plénière de « l’augmentation des impôts passés » comme si elle ne s’appliquait qu’une seule fois. 

-> Non ! les augmentations se répètent et s’additionnent.

François PATRIAT applique, année après année, le programme commun de la gestion socialiste des régions : explosion des impôts et distribution des subventions aux associations. 

->  Matraquage fiscal à répétition : taxe foncière (part région) : + 58 % depuis 2004 et taxe professionnelle : + 83 % depuis 2004.
Un quotidien national a publié l’évolution de la fiscalité dans les régions entre 2004 et 2008 : la Bourgogne arrive en 2ème position de l’augmentation la plus forte après le Languedoc-Roussillon : + 72,4 %.

Où vont nos impôts ?
- Budget de la communication X 3 depuis 4 ans.
- Voyages des élus : par exemple : pour manifester la solidarité avec les pays en développement, une délégation du Conseil Régional s’est rendue en 2007 à Madagascar « afin d’approfondir les discussions engagées ». « Il est vrai que le téléphone et Internet n’apportent pas le même agrément qu’un voyage » ! Pour définir « les protocoles de mise en œuvre de la convention », une délégation a refait le voyage en avril 2008.
- 4 000 € pour développer les échanges entre les éleveurs bourguignons et Touaregs
- 15 900 € pour encourager la découverte des musiques et des contes du monde.

Nous soutenons les investissements qui favorisent l’attractivité de la Bourgogne. Mais nous sommes opposés aux dépenses multiples en matière de représentation, de communication et d’identification de la Région.
 
D’autre part, nous finançons des politiques qui viennent concurrencer celles de l’Etat : les emplois-tremplins qui coûteront si cher à la Région. Les départements de la Nièvre et de la Côte d’Or, l’un à gauche, l’autre à droite ont, pour l’anecdote, préféré jeter l’éponge devant l’ampleur des engagements financiers… 

->  Multiplication des délibérations non chiffrées.
Depuis un an, les délibérations non chiffrées se multiplient concernant les déplacements, les voyages et les colloques. Ces délibérations permettent à des délégations de voyager aux quatre coins du monde, à Madagascar, à Singapour, en Inde, à Dubaï, en Afrique du Sud, au Maroc sous couvert de solidarité internationale, de coopération décentralisée ou de développement économique.

Il faut que la Région recentre ses interventions sur le périmètre régional, dans ses compétences.

Chères Joviniennes, Chers Joviniens, ne vous laissez pas endormir par de grandes phrases et de beaux discours ! La gestion des socialistes est catastrophique et Joigny n’échappera pas à ces méthodes !!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

un jovinien 20/06/2008 19:18

Je relève dans la presse,la fermeture du PLJ,pour la saison été 2008.L'ancien dirigeant(sans être un foudre de guerre était proche de vous,pourquoi ne pas l'avoir écouté?).Je pense que vous auriez dû envisager le rapprochement des centres de loisirs de la jeunesse,mais encore aurait-il-fallu que le problème fut abordé en séance privé,et pas seulement avec Moraine en séance du conseil municipal,sur la légitimité d'un ex- communiste qui aujourd'hui siège au PLJ,un non sens pour des parents responsables de leurs enfants. La gauche caviar bien au courant des faits qui pèsent sur les épaules de ce représentants se rend complice de la manière de faire.La Ville devant les difficutés qui s'annoncent,a t-elle les moyens financiers de gérer 3 associations de jeunesses.Voilà encore du grain à moudre pour l'opposition responsable des deniers publics.

un jovinien éclairé 20/06/2008 18:53

Bonjour,
Je déplore la façon de faire de la gauche à joigny. Si Auberger avait pratiqué de la même manière,la gauche caviar se serait déchainée. La non ouverture des commissions en temps voulue est un dénie de démocratie.La non représentation du maire de gauche à certaines manifestations artistiques est un non sens et une certaine désinvolture vis à vis de ceux qui s'investissent dans la vie culturelle de la cité.Je pense à l'invitation d'une artiste exposante au Chateau des Gondi (Je ne suis pas son porte parole),et qui s'est essuyé une fin de non recevoir du nouveau maire. J'arrête là,mais je vous rends justice,je n'ai jamais eu à souffrir de tels faits,sous la mandature Auberger.Je suis de Gauche(pas caviar,mais honnête,et je vous autorise à faire publicité de ma déclaration dans vos instances).J'ai fait parti du conseil municipal,sous la Gauche.